Charlotte Perriand : l’architecte intrépide

Créée en 1934 par Charlotte Perriand, la "Maison au Bord de L'Eau" a été, à l'initiative de la Maison Louis Vuitton, réalisée en 2013 au 1/10 par New-Tone. Elle est aujourd'hui exposée, échelle 1, à l’occasion de l’exposition « Le Monde nouveau de Charlotte Perriand ».

Dans un style vigoureux, moderniste et engagé, Charlotte Perriand a réinventé l’architecture d’intérieur. Fascinée par le monde industriel de l’entre-deux guerres, elle va réussir à s’imposer malgré l’ombre tutélaire de Le Corbusier.

De l’architecture au mobilier, en passant par le design, l’urbanisme et la peinture, Charlotte Perriand a inventé un style de la vie quotidienne dans une époque secouée par les transformations sociales. Engagée à gauche, la créatrice a toujours cherché à placer l’humain au cœur de l’espace. Priorité au confort pratique, à la simplicité et aux liens sociaux.

Sa « Maison au bord de l’eau » a été conçue en 1934 dans le cadre d’un concours organisé par le magazine l’Architecture d’Aujourd’hui. Objectif : concevoir des hébergements de vacances pour petits budgets. Le projet de Perriand n’obtient alors que la deuxième mention et la maison ne verra pas le jour.

Après avoir obtenu l'accord de la fille de la designer, la Maison Louis Vuitton décide en 2013 de construire cette maison de plage sur la base des plans de l’époque.

La première maquette de la « Maison au bord de l’eau » a été confiée à l’Agence New-Tone, sur la base des plans et croquis d’origine. Cette maquette à l’échelle 1/10 reproduit chaque détail de la maison et de son mobilier. Elle a été présentée fin 2013 à l’occasion de la 9ème édition de la Design Miami Fair.

Un très bel hommage que réédite aujourd’hui la Fondation Louis Vuitton à l’occasion de l’exposition qu’elle consacre jusqu’au 24 février 2020 au « Monde nouveau de Charlotte Perriand ».

Construite en U autour d’un patio couvert d’une vaste toile qui recueille l’eau de pluie dans un bac central en bois, la Maison au bord de l’eau est élevée sur des cales en bois qui l’isole du sol. Accessibles par une rampe à l’arrière, les parties habitables s’articulent autour de deux ailes latérales. D’un côté, la salle de bains et les chambres, de l’autre, les zones de cuisine et de séjour.

Lits, chaises, tables, carrelage, lampes, tous les éléments ont été imaginés et dessinés par Perriand. Partout la lumière pénètre à travers des cloisons vitrées coulissantes et des volets basculants. De quoi ouvrir la maison sur l’extérieur ou isoler les espaces privés selon ses préférences et le moment de la journée. Au total, 70 mètres carrés de bois et de lumière qui se modulent à l’envie.

20130703_143959.jpg