Comment faire un bon brief maquette ?

Quels éléments permettent à mon maquettiste de lancer une maquette sans tarder ?

On connaît l’importance décisive de la maquette dans le process de création dans l’univers des Cosmétiques et de la Parfumerie.

On sait que l’investissement direct du porteur du projet dans la réalisation des maquettes est un accélérateur considérable.

Le plus souvent, pourtant, la demande de maquettes est confiée aux stagiaires. Ils établissent un brief, souvent sur powerpoint, et nous l’envoient.

Quel brief maquette va nous permettre de travailler sans tarder, sans perdre un temps souvent (très) compté à regrouper les informations nécessaires, et d’apporter à notre client la réponse à son besoin ?

L’objectif de la maquette

Les points de vigilance d’une maquette et sa finition ne seront pas les mêmes s’il s’agit d’une première approche, d’une présentation au top management ou à la licence, d’un shooting, d’une présentation aux marchés quelques mois avant le lancement.

Dîtes-nous à quoi doit servir votre maquette et laissez-nous vous conseiller la réponse technique la plus pertinente … en intégrant les éléments dont vous disposez (ou non) et vos contraintes de délai.

Quel intérêt de faire une maquette creuse d’un flacon opaque ? Pourquoi demander une impression 3D d’un flacon dont la maquette sera plus qualitative et rapide en usinage traditionnel ? Pourquoi, lorsque les options créatives sont encore très larges, lancer des étuis complets là où des facings permettraient une première sélection ?

Trop souvent, les maquettes sont sur-qualitatives, souvent par méconnaissance des techniques disponibles.

Les éléments que nous devrons créer et ceux que vous nous fournissez

Beaucoup de nos maquettes comportent des éléments existants, souvent fournis par le client et qu’il faudra adapter à la nouvelle création.

Il est important lors du brief de nous préciser les éléments que vous allez nous envoyer comme supports ou éléments des maquettes que nous devrons réaliser.

Les fichiers

Le plus souvent, les maquettes sont lancées à partir de visuels proposés par les créatifs. Ces visuels, souvent très réussis, ne suffisent pas à la réalisation de maquettes. Ce sont des images, inexploitables en l’état.

Ne désespérez pas : dans la plupart des cas, ces images ont été créées à partir de fichiers « techniques », qui sont la base de notre travail. Il suffit alors de demander aux créatifs ces fichiers. Ils existent déjà.

Les fichiers techniques des volumes sont des fichiers 3D, de formats .igs ou .stl généralement. Ils doivent représenter les différents éléments du volume, idéalement sur différents calques. Notons qu’il est fréquent de voir des fichiers de flacons dont la forme intérieure, la « goutte », n’est pas représentée. C’est une information nécessaire à la réalisation d’un flacon creux.

Pour les éléments graphiques (décors des volumes, étuis, coffrets), il faut nous fournir des fichiers Illustrator (format .ai). Souvent les équipes marketing n’ont pas ce logiciel et les agences leur ont envoyé des .pdf. Cela n’est généralement pas un obstacle : les .pdf sont ouvrables et exploitables sous Illustrator.

Mais 2 éléments sont impératifs :

- Les textes du fichier doivent être vectorisés (ce qui demande moins d’une minute à celui qui a créé le fichier)

- Il faut nous fournir en complément, lorsqu’il y en a, les images importées dans le fichier (de formats .tiff ou .jpeg ou …).

Et, bien sûr, les fichiers doivent sans ambigüité indiquer leur échelle.

Les matériaux et supports à utiliser

Les maquettes en verre n’existent pas. Nos maquettes de flacons sont réalisées généralement en plexiglas et laiton pour leur parties métalliques.

Sur certaines maquettes, vous pouvez avoir des exigences particulières sur les matériaux à utiliser : aluminium vous rapprocher du poids de l’objet industriel futur, bois d’une essence spécifique, matériaux recyclés, etc.

Pour les impressions, il faut préciser si le papier doit être couché ou non-couché et le cas échéant nous donner la référence du papier de créateur que vous avez identifié.

Ces éléments aussi doivent être indiqués dans le brief initial.

Les couleurs et finitions

Soit vous pouvez nous fournir un benchmark … et tout est simple.

Soit vous avez identifié une référence de la couleur. C’est souvent un Pantone, nuance opaque, qu’il nous faudra interpréter généralement en transparent pour les flacons … C’est moins simple mais cela reste classique.

Mais, le plus souvent, vos développements ne sont ni simples ni classiques …

Et, une fois définie la couleur, il faudra encore préciser si elle doit être métallisée, opaque, translucide ou transparente, si elle doit être unie, dégradée ou sélective, si la finition devra être mate, satinée ou brillante.

La meilleure solution, alors, est de prendre le temps de venir travailler avec nos peintres ou nos imprimeurs. Quelques heures de travail dans notre atelier de Paris vous permettront d’explorer de nombreuses hypothèses, de mesurer les limites et de vous approprier pleinement le projet.

Ces essais seront faits sur des flacons existants, de votre marque (notamment pour les développements de flankers) ou standard, ou sur d’autres supports : plaquettes plexi ou métal, papiers de toutes sortes, etc.

Un dernier point : si la couleur doit être transparente, il faut nous indiquer la couleur de la formule. Un flacon rose rempli d’une formule jaune devient orange !

Et, bien sûr, le délai

Nous travaillons suffisamment avec vous pour bien connaître les contraintes de timing de vos lancements. Nous savons que réaliser une maquette « normale » en plus de 6-7 jours nous met hors course. Et nous pouvons nous vanter d’être l’un des ateliers les plus réactifs de France.

Pour ces raisons, nous ne prenons jamais de sécurité sur les délais.

Nous refusons donc régulièrement des maquettes dont les délais sont intenables, toujours demandées par des marques qui ne font appel à nous que lorsque leur partenaire habituel a déclaré forfait. Et, fort logiquement, nos clients fidèles ont la priorité.

Mais, « parfois », les délais de sécurité se sont empilés chez vous. Une maquette à présenter au management le jeudi est demandée par le stagiaire pour être livrée le lundi, pour la présenter à son chef de produit le mardi et au chef de groupe le mercredi.

Et, … même si votre brief n’appelle aucune question ou précision, … même si vous nous fournissez tout de suite tous les éléments nécessaires, … même si nous attaquons votre projet dans l’heure, Dans un monde rêvé, donc, réaliser une maquette de flacon creux en moins de 4 jours est impossible.

Check list 2.jpg